Cintrage/laminage

Visites d’une usine de cintrage/laminage

La tôle cintrée n'apparaît pas comme par enchantement. Ces éléments de charpente et d’architecture de plus en plus populaires sont obtenus grâce à des instruments de précision et au savoir-faire des cintreurs. Découvrez les différentes méthodes de cintrage et de laminage de l’acier et apprenez à mieux comprendre le rôle de ces sous-traitants hautement spécialisés et leur place dans la chaîne d’approvisionnement de l’acier de charpente.

Les visiteurs découvriront les procédés hautement spécialisés du cintrage et du laminage des profilés d’acier.

À propos des cintreurs/lamineurs

Les sociétés de cintrage/laminage sont des sous-traitants spécialisés qui effectuent le cintrage (ou le laminage) des profilés d’acier selon les spécifications particulières du maître d’œuvre. Le cintrage de l’acier est un procédé spécialisé qui exige des compétences bien précises et que les fabricants sont incapables d’effectuer eux-mêmes. Les sociétés de cintrage reçoivent l’acier du fabricant puis réexpédient la tôle cintrée à celui-ci. Généralement, la fabrication est exécutée par le fabricant principal du projet qui organise la commande de l’acier, de l’approvisionnement à la livraison au chantier.


Les visiteurs d’une usine de cintrage/laminage se familiariseront avec cinq méthodes de cintrage courantes : laminage, cintrage progressif, cintrage à chaud, cintrage par enroulement-tension et cintrage par induction. Chaque méthode a ses avantages, certaines étant plus répandues dans le secteur de la construction en acier et d’autres, dans le secteur automobile ou les industries manufacturières.
Les termes courants et les différences entre les différents procédés seront expliqués et des exemples seront fournis aux participants pour les aider à spécifier l’acier cintré dans leurs projets.